Signature de l'acte de vente de l'Ilot Montesquieu

Avec cette signature, le projet de la future résidence senior services en centre-ville débute

La signature de l'acte de vente
Image de la future résidence senior services (1)
Image de la future résidence senior services (2)

Jean DIONIS, Maire d’Agen et Jean PINASSEAU, Adjoint au Maire d’Agen en charge du défi économique et Eric DEROO, Directeur Général Groupe Duval ont signér ce 9 mars 2021 l’acte de vente de l’Ilot Montesquieu pour la création de la Résidence Senior Services. 

Contexte

La Ville d’Agen souhaite l’installation de nouveaux habitants par la création de logements, adaptés et de qualité.

Le projet « Ilot Montesquieu » prévoit la construction d’une résidence Senior Services de 96 logements neufs du T1 au T3.

Cet ensemble immobilier a fait l’objet d’une cession par la Ville d’Agen au profit du Groupe Duval Atlantique.

Les travaux pour la réhabilitation complète de l’Ilot Montesquieu démarrent en mars 2021, pour une période de 2 ans et ils seront divisés en plusieurs phases successives :

  • Une période de désamiantage/démolition d’une partie du bâtiment de fin février (travaux préalables) à fin mai 2021.
  • Une période de construction et de travaux de gros oeuvre de juin 2021 à décembre 2022
  • Une période de travaux de façade et d’aménagement intérieur, début 2023

Le projet 

Dans le cadre de la deuxième conférence nationale des territoires, qui s’est déroulée à Cahors, en 2017, Jacques Mézard Ministre de la cohésion des territoires a annoncé la mise en place d’un plan de revitalisation des centres-villes. Celui-ci consiste à donner une nouvelle place aux villes moyennes de rayonnement régional par l’attribution de fonds publics.

La Ville d’Agen a ainsi fait partie de ces bénéficiaires du fait de sa position stratégique entre Bordeaux et Toulouse d’une part et de son dynamisme en matière d’optimisation et valorisation de son patrimoine immobilier d’autre part. A ce titre, il convient de citer le projet d’implanter une Résidence Services Senior à Agen. Projet mené par la municipalité et le groupe Duval.

L’ilot Montesquieu : un objectif de requalification de la rue Montesquieu dans le cadre d’un projet immobilier de qualité.

L’ilot Montesquieu est un vaste ensemble immobilier vétuste et insalubre situé dans le tissu vernaculaire du centre-ville d’Agen, dans un quartier en restructuration. La façade principale de l’ilot donne sur la rue Montesquieu. Il s’agit d’une artère très passante de la ville d’Agen permettant de desservir plusieurs axes stratégiques notamment : la mairie à l’ouest, le stadium municipal et centre culturel à l’est, le centre-ville et ses commerces au niveau du boulevard piéton au Nord et enfin, la place de la préfecture au Sud.

L’ensemble immobilier concerne la parcelle BE 832 dans son intégralité, qui est composée d’un bâti ancien édifié en L. Ce dernier occupe une emprise au sol de 1703 m2. A cela s’ajoute la parcelle BE 828 pour partie seulement. Les bâtiments concernés quant à eux se détachent en deux lots. Un premier lot au nord de l’ilot, d’une surface de 1385 m2 sur trois étages. Un second lot au sud, d’une surface de 1735 m2 sur 3 étages également.
Cet ensemble immobilier est un ancien couvent édifié au XVII. Les arcades au niveau de la rue Paul Pons en face du stadium peuvent encore en témoigner. De plus une tour d’époque est encore édifiée. Il s’agit de la Tour de la « Mirande ».

A ce jour, l’ensemble immobilier est vétuste et nécessite de faire l’objet d’une opération de réhabilitation. Aussi l’objectif de la ville d’Agen par la réalisation d’un projet immobilier qualitatif, est de requalifier la rue Montesquieu et de ce fait redynamiser ce quartier d’hyper-centre.

L’accord entre le municipalité d’Agen et le groupe Duval

L’emplacement stratégique de l’ilot a permis à la municipalité, propriétaire du foncier, de rentrer en contact avec le Groupe Duval, investisseur privé, acteur majeur de l’immobilier, menant des projets urbains d’envergures pour contribuer à la mutation des villes de demain.

Une fois le potentiel d’implantation sur Agen confirmé, les négociations entre le groupe Duval (par le bais de sa filiale Vie Jeune) et la mairie d’Agen, ont pu débuter. Celles-ci ont conduit à un accord pour la cession de l’ensemble immobilier à un montant de 1.1 millions d’euros, dans le but de réaliser une Résidence Services Senior.

Le programme du Groupe Duval

Le groupe Duval projette de démolir une partie de l’immeuble donnant sur la rue Montesquieu, en vue de la construction d’une Résidence Services Senior dernière génération dite « Happy Senior ». Le coût des travaux est estimé à 20 millions d’euros TTC.

Le Groupe souhaite proposer des logements adaptés aux personnes âgées de plus de 75 ans, indépendantes ainsi que des services de restauration et conciergerie. Cette résidence mixte d’environ 5500 m2 de surface de plancher offrira 96 logements du T1 de 31 m² au T3 de 65 m². Les appartements seront loués à partir de 1100 € par mois pour un T1.

Un projet s’inscrivant au coeur de la politique de la ville pour renforcer l’attractivité du centre-ville

Le programme du Groupe Duval, de par ses dimensions et son échelle, s’inscrit parfaitement dans une démarche de requalification urbaine du centre-ville et dans le droit fil de la stratégie globale d’Agen Coeur Battant. En effet, la mairie a lancé depuis début 2014, plusieurs opérations de rénovation du centre-ville à proximité de la rue Montesquieu à travers la piétonisation du boulevard de la République et celui du Boulevard Carnot ainsi que la rénovation des rues et places adjacentes. Aussi le programme du Groupe Duval participe de cette volonté municipale d’améliorer le cadre de vie des agenais et de favoriser la redynamisation du centre-ville, tout en créant une trentaine d’emplois

Communication autour du chantier

La Ville d’Agen va demander au Groupe Duval Atlantique d’assurer une communication forte et régulière tout au long du chantier avec comme axes :

  1. La confirmation de deux contacts référents privilégiés et fléchés dans le cadre du suivi du chantier :
    - Monsieur Pablo CODRON, Chef de Projets Groupe ALAMO (partenaire Groupe Duval Atlantique)
    - Madame Linda GONZALEZ-TOUBEAU, Responsable de Programmes
  2. La création d’une lettre d’information pour informer les riverains des rues impactées par le chantier concernant :
    - La signature de l’acte authentique.
    - La date de début des travaux.
    - Des contacts référents du Groupe Duval Atlantique et de la Ville d’Agen.
    - Des prochaines échéances et phases à venir (démolition, gros oeuvre, etc…)
  3. L’organisation d’une réunion de suivi de chantier entre le Groupe Duval Atlantique, le cabinet d’architecture DE LA SERRE et les services de la Ville/Agglomération d’Agen une fois par mois, pour assurer une transmission d’information optimale et anticiper toutes difficultés éventuelles.
  4. L’organisation d’une permanence/astreinte par le Groupe Duval Atlantique ouverte aux riverains, leur permettant d’obtenir des renseignements sur le suivi du chantier et/ou de faire part d’éventuels désagréments.

Un peu d'histoire : zoom sur l'ilot Montesquieu

A l’angle de la rue Porte Neuve (rue Montesquieu) et de la rue saint François (rue Ledru-Rollin) se trouvait la maison de Selves, du nom d’un Consul agenais, Julien de Cambefort, sieur de Selves, construite au XVIème siècle. Seule en subsiste la tour de la Mirande avec sa fenêtre Renaissance à meneaux surmontée d’un fronton triangulaire et son escalier de pierre. Les Mirandes permettaient aux propriétaires de bénéficier d’une vue imprenable sur la ville.
La fille du Consul, Isabeau de Cambefort, devenue veuve, fonda en 1642, le couvent de la Visitation d’Agen.

La Mirande devient un oratoire et une église fut créée (sur l’actuel emplacement du gymnase des Patriotes agenais), son porche donnant sur la rue Porte Neuve (30 rue Montesquieu). Le couvent se développa et à la veille de la Révolution, il occupait l’emplacement délimité par la rue Porte Neuve (rue Montesquieu), la rue des remparts (cours Washington), la rue du Jeu de Paume et la rue Saint François (rue Ledru Rollin).

A la Révolution, exproprié, morcelé et vendu, l’ancien Couvent des Visitandines connut plusieurs propriétaires successifs. L’église fut démolie. En 1808, l’évêque Mgr Jacoupy acheta la majeure partie du Couvent et y installa le Petit Séminaire. La séparation de l’Eglise et de l’Etat fit tomber par dévolution le Petit Séminaire sous l’autorité municipale. La ville en devint propriétaire en 1911.

La Bourse du Travail s’y installa en 1922 ainsi que les pompiers et les Patriotes agenais. Sur l’emplacement du jardin de l’ancien couvent fut construit le stadium d’Agen. La galerie couverte et certaines voûtes à croisées d’ogive rappellent l’origine monacale de cet îlot.

Publié le 09/03/2021