Le plus grand parc d’éclairage public solaire en Europe à Agen !

Signature d'une convention tripartite entre l’Agglomération, Fonroche Lighting et l'UGAP pour l'éclairage photovoltaïques de l'Agglomération

Ajouter à mon agenda

Signature de la convention mercredi 23 novembre 2022, Salon des Maires et des collectivités locales Porte de Versailles à Paris, sur le stand Fonroche Lighting.

Le Plan d’Économie d’Énergie en Éclairage Public et Signalisation lumineuse tricolore de l’Agglomération d’Agen (PEEEPS) consiste à la modernisation du parc d’éclairage public de l’Agglomération, soit 19 000 points lumineux.

Il prévoit le remplacement, d’ici 2026, de 7 000 lampadaires obsolètes par environ 6000 lampadaires photovoltaïques fabriqués en Lot-et-Garonne par l’entreprise Fonroche Lighting, leader mondial de l’éclairage public solaire.

Lancé en 2022, ce programme d’investissement écologique fait de l’Agglomération d’Agen, la 1ère collectivité d’Europe à déployer, sur le mandat, le plus grand parc d’éclairage public solaire en Europe.

Le contexte

L’Agglomération d’Agen est compétente pour assurer la maintenance et le renouvellement des réseaux d’éclairage public de ses communes membres, ainsi que les extensions de réseaux. 

Soucieuse de préserver l’environnement et limiter le coût de l’énergie, qui augmente tous les ans d’environ 6%, l’Agglomération d’Agen travaille, depuis 2018, à la mise en place du PEEEPS. 

Dans un contexte d’augmentation forte du tarif de l’énergie, ce plan a pour objectif de stabiliser la facture d’électricité, d’améliorer le confort d’éclairage et de préserver la biodiversité. 

Ce chantier va se répartir en deux actions majeures : 

  • Le changement des vieilles lampes par des ampoules LED (Relamping).
  • Le remplacement de mâts devenus vétustes par des supports plus modernes en éclairage photovoltaïque autonome.

L’AGGLOMERATION D’AGEN  :

  • 44 communes.
  • 100 000 habitants.
  • 19 000 points lumineux d’éclairage public et 760 armoires.
  • Coût de la facture électrique : 1,5 millions d’euros.
  • Consommation de 9,3 millions de KWh : soit la consommation moyenne d’électricité de quasiment 8 500 personnes .
  • Budget de maintenance : 800 000 € en 2021 (masse salariale compris).

Le projet

L’Agglomération d’Agen a opté pour un vaste plan d’investissement de plus de 15 millions d’euros de travaux pour renouveler la moitié du parc d’éclairage public communautaire sur le mandat 2020-2026.

Le Plan d’Economie d’Energie en Eclairage Public et Signalisation lumineuse tricolore (PEEEPS) va permettre une diminution de la consommation énergétique en éclairage public sur le territoire. Le remplacement de luminaires par des technologies à LED ou des éclairages photovoltaïques doit engendrer un retour sur investissement intéressant, tout en apportant un meilleur confort pour les usagers.

Les objectifs affichés 

  • Diminution de la facture énergétique et du budget de maintenance.
  • Amélioration du confort d’éclairage des usagers de la voie publique.
  • Prise en compte de la biodiversité dans le cadre des projets d’aménagement.
  • Limitation de la gêne pour les riverains et les automobilistes dans le cadre des travaux.

Le programme du PEEEPS 

La première étape a consisté à établir un diagnostic complet sur le terrain de la totalité du parc d’éclairage existant en étudiant l’état de plusieurs éléments : le luminaire, le réseau électrique, la qualité de l’éclairage, le mât et l’environnement

Au terme de ce travail important, 2450 points ont été déclarés conformes, 9500 points vont faire l’objet d’un relamping en LED et 6000 points vont être remplacés par des lampadaires photovoltaïques.

Les objectifs chiffrés 

L’investissement global de ce projet s’élève à 15,752 millions d’euros sur le mandat avec environ 9 000 à 9 500 points lumineux remplacés sur le mandat soit plus de 50 % du parc.

Dès 2026, la consommation annuelle d’électricité de l’Agglomération d’Agen devrait baisser d’au moins 30%, soit un gain de plus de 2,8 millions de kWR. Ce qui, considérant le coût du kW avant la crise énergétique actuelle, équivaut à une économie potentielle de 480 000 € / an

 Le calendrier et le coût 

  • 2021-2022 : 1 240 000 € de travaux de relamping.
  • 2nd semestre 2022 (septembre-novembre) : 1 750 000 € de travaux de solaire photovoltaïque.
  • 2023 : 1 750 000 € de travaux de solaire photovoltaïque.
  • 2024 : 7 000 000 € de travaux de solaire photovoltaïque + 1 000 000 € de travaux de relamping.
  • 2025 : 3 000 000 € de relamping.

L'éclairage photovoltaïque

Le changement des 7000 points en éclairage solaire nécessitera seulement 6000 lampadaires pour une même surface éclairée : une réduction de près de 14% du nombre de lampadaires alliée à une amélioration de la qualité d’éclairage. Le photovoltaïque permet donc de diminuer sensiblement le nombre de lampadaires sur l’agglomération tout en améliorant la qualité d’éclairage.

Les autres avantages de l’éclairage solaire :

  • Une installation plus rapide que le filaire, sans tranchée et donc moins de gênes pour les riverains.
  • Une technologie mature et compétitive par rapport au filaire.
  • Pas de consommation d’électricité et peu de maintenance.
  • Utilisation d’une source d’énergie renouvelable.

Quelques chiffres :

Batterie : garantie de 5 ans et durée de vie de 11 ans environ (coût de renouvellement suivant la puissance : entre 280 € HT et 470 € HT)

Panneau photovoltaïque : garantie de 10 ans et durée de vie de plus de 25 ans avec une efficacité de production supérieure à 80 %

Lanterne LED : garantie de 10 ans et durée de vie de 25 ans environ.

Mât : garantie 10 ans

Un partenarait exemplaire avec Fonroche Lighting

Depuis l’élaboration du PEEEPS, l’Agglomération d’Agen travaille conjointement avec le groupe Fonroche Lighting, leader mondial de l’éclairage public solaire, installé sur le Technopole Agen-Garonne dans l’agglomération agenaise. 

Dans une approche de développement durable et HQE (haute qualité environnementale), les objectifs des programmes développés par ont à la fois :

  • Urbanistiques : accessibilité et lisibilité des espaces publics, sentiment de sécurité, cohérence avec les réseaux de circulation, structuration générale du territoire.
  • Economiques : gestion du coût d’investissement et de fonctionnement, programmation d’économies d’énergie et la rotation du parc d’éclairage.
  • Environnementaux : réduction de la pollution lumineuse, protection nocturne des biotopes, empreinte écologique du système d’éclairage global, recyclage des sources et composants.
  • Energétiques : suppression de dépenses énergétiques liées à la consommation des luminaires et à la maintenance lourde des réseaux électriques.

Fonroche Eclairage dispose d’un site de production localisé sur le territoire de l’Agglomération d’Agen avec une maîtrise globale de toute la chaîne de valeur (conception, études solaires et photométriques, fabrication, installation et maintenance).

Ce site allie technicité et réactivité, en se portant garant de la qualité "Made in France" de chaque produit. La capacité de production des ateliers avoisine les 70 000 lampadaires/an avec des commandes expédiées dans le monde entier !

Les chiffres clés de Fonroche :

  • 180 salariés.
  • 120 000 lampadaires solaires installés.
  • 4 filiales dans le monde.

L'UGAP, acteur incontournable de l'achat public

Depuis l’élaboration du PEEEPS, l’Agglomération d’Agen s’est rapprochée de l’UGAP afin de bénéficier des solutions d’éclairage proposées par la société Fonroche, titulaire du marché de lampadaires solaires.

Pour répondre à l’enjeu d’économie d’énergie, et permettre aux acteurs publics de réduire leur facture globale d’électricité, la solution de l’éclairage solaire est un axe à fort potentiel. 

En 2017, la centrale d’achat a mené un travail de sourcing et d’achat permettant de faciliter la diffusion simplifiée et accélérée de ce produit innovant. 

A l’issu de cet appel d’offre, la société Fonroche Lighting a été sélectionnée.

Depuis l’ouverture du marché en 2017, plus de 6 700 lampadaires solaires ont été installés à travers toute la France via l’UGAP.

Collectivités territoriales, hôpitaux, ministères et autres établissements publics se sont inscrits dans la transition pour le Climat en rénovant leur parc d’éclairage public avec l’UGAP.

u réseau routier à l’éclairage d’un parking, la mise en place est facile et sans travaux, une étude d’ensoleillement gratuite et l’accompagnement sont les atouts d’un projet maitrisé.

Zoom sur l’UGAP 

L’UGAP est aujourd’hui la seule centrale d’achat public généraliste française. Elle opère au bénéfice des ministères, des collectivités territoriales et du secteur hospitalier. L’UGAP intervient en tant que grossiste, en achetant sur appels d’offres, des biens et des services auprès de ses fournisseurs référencés, pour les revendre à ses clients publics. 

L’UGAP joue un rôle de facilitateur

L'UGAP met à disposition des acheteurs publics son expertise achat et propose une large gamme de produits et services sélectionnés dans le respect du Code de la Commande publique.  
En recourant à la centrale d'achat public, soumise aux obligations en matière de publicité et de mise en concurrence, l'acheteur public est dispensé de telles procédures quel que soit le montant de son achat. 

Agir pour la transition écologique
Levier important dans la mise en œuvre de la RSE des acteurs publics, l’établissement poursuit et renforce sa démarche d’accompagnement à la mise en place d’un achat public responsable. Depuis de nombreuses années, l’UGAP est un acteur très investi dans la constitution et la commercialisation d’offres qui répondent à la nécessité de sauvegarder l’environnement. 86% des marchés comportent une disposition RSE.

Quelques chiffres :

  • 23 000 clients publics
  • 708 fournisseurs référencés
  • 3 200 marchés publics actifs en 2021
  • 5,56 milliards d’euros HT d’activités en 2021

Une mesure complémentaire : l'extinction de l'éclairage public la nuit

Face à la hausse du prix de l’énergie, renforcée par la crise internationale actuelle, l’extinction partielle de l’éclairage public va être instaurée sur les communes de l’Agglomération d’Agen.

L’Agglomération d’Agen mène cet effort de sobriété énergétique en instaurant, au 1er janvier 2023, l’extinction de l’éclairage public entre 23h et 6h sur l’ensemble du territoire à l’exception :

  • Des zones sous vidéo-surveillance.
  • Des zones équipées de lampadaires photovoltaïques.

Par ailleurs, l’extinction ne sera effective que de 2 h à 6 h sur les zones avec bars et lieux de vie.

Enfin, dans les zones équipées de lampes LED, un abaissement de 80% de la puissance sera mis en œuvre.

Les avantages d’une extinction la nuit :

  • Activité humaine très réduite voire inexistante en pleine nuit.
  • Réduire les nuisances lumineuses pour les riverains.
  • Réduire les perturbations pour la faune et la flore.
  • Préserver le ciel nocturne.
  • Faire des économies d’énergie.
  • Diminuer la facture énergétique.

D’importantes économies d’énergie :

Une extinction de l’éclairage public entre 5 et 7 heures par nuit représente entre 1 800 et 2 500 heures, à comparer avec une durée de nuit d’environ 3 600 heures par an. L’extinction permet ainsi de faire une économie d’énergie de plus de 45 % soit une baisse sur la facture d’électricité estimée à 720 000 €.

Pour rappel, la consommation d’électricité représentait 1,5 millions d’euros sur le budget de l’Agglomération en 2021

Informations pratiques : le PEEEPS prévoit d’équiper les armoires électriques qui ne le sont pas déjà d’appareils spécifiques de type « horloge astronomique » qui permet d’allumer et d’éteindre l’éclairage en fonction des horaires de coucher et de lever du soleil ainsi que de baisser l’intensité de l’éclairage. Le coût unitaire de fourniture est d’environ 250 € l’unité et il est prévu d’équiper plus de 300 armoires. 

Publié le 21/11/2022