Échec et mat

Lancement d'une « partie majoritaire » ce 25 janvier 2019 : trois écoles agenaises défient M. le Maire !

PLUS DE PHOTOS...

Lancement officielle ce vendredi 25 janvier dans la Salle des Illustres de l’Hôtel de Ville : tous les enfants des écoles Joseph Bara, Sembel et Elisée Reclus ont été invités et rassemblées pour jouer leur 1er coup contre M. le Maire d’Agen.

Une partie majoritaire : qu’est-ce que c’est ?

Chaque enfant participant propose un coup par semaine.

Le coup proposé par la majorité des élèves de l’école est retenu et joué contre le Maire (principe d’une partie majoritaire)

Le Maire joue un coup par partie et par semaine.

Cette action dure 30 semaines à raison d’une heure d’intervention par classe et par semaine.

Elle s’achève par l’organisation d’un tournoi réunissant l’ensemble des joueurs.

Pour suivre les parties :

https://agen.echecs.com

Les écoles concernées

3 critères :

  • La volonté de la Ville que ces ateliers soient proposés aussi bien à une école REP ou assimilée qu’à une école non REP afin de favoriser la mixité notamment lors du tournoi de fin d’année.
  • La nécessité de s’appuyer sur des équipes pédagogiques volontaires a également orienté le choix des écoles.
  • Enfin, la priorité, pour l’Education Nationale, de privilégier des écoles ne bénéficiant pas, à ce jour, d’initiatives s’inscrivant dans un cadre expérimental et innovant.

Trois écoles participent donc à cette action en accord avec l’Inspection Académique  : Joseph Bara, Sembel ey Elisée Reclus.

A ce jour 15 classes au sein des 3 écoles sont volontaires pour participer à cette action.

Cette action s’inscrit dans un double contexte

Un contexte local :

Retour à Agen, dès septembre 2018, de la semaine scolaire à 4 jours avec suppression des T.A.P, mais volonté forte de la Ville de poursuivre voire intensifier son investissement dans les domaines suivants :

  • Expérimentation de l’apprentissage précoce de la langue anglaise
  • Initiation au jeu d’échecs
  • Développement des outils numériques dans les écoles

Un contexte national :

  • Préconisation du jeu d’échec par le Ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer

Le cadre des actions expérimentales proposées par l’Inspection Académique (CARDI) est un dispositif novateur introduisant les échecs à l’école sur le temps scolaire. Elle repose sur un partenariat entre l’Education Nationale et la la Ville qui prend en charge le financement de cette action (encadrement des ateliers par des animateurs qualifiés, mise à disposition du matériel informatique et du logiciel Thales qui permet de jouer en ligne avec le Maire, formation des élèves, des enseignants...

La Fédération Française d’Echecs coordonne l’action et met à disposition des intervenants échecs diplômés (en relation avec le club Echiquier Agenais) ainsi que le matériel (tablettes avec licence du logiciel Thales qui est l’interface permettant de jouer des parties majoritaires) et assure la formation et les conseils aux parties prenantes

Les intérêts de cette action

Pour les écoles :

  • Favorise l’apprentissage du respect des règles, du respect de l'autre, de l'intelligence de son partenaire.
  • Contribue au calme, favorise la concentration, la mémoire, la projection dans l'espace, la persévérance, le goût de l'effort.
  • Améliore les apprentissages scolaires : le calcul mental, les mathématiques et la géométrie.
  • Développe le sens de l'anticipation, la capacité de prise de décision, la faculté d'assumer ses erreurs et ses défaites comme ses victoires.
  • Valorise les élèves par la pratique d'une discipline "haut de gamme", surtout chez les élèves en difficultés.
  • Permet aux enseignants d’avoir un autre regard sur leurs élèves dans un contexte de co - intervention.

Pour la collectivité :

  • Soutenir une activité haut de gamme et à l’intérêt pédagogique reconnu
  • Tisser des liens entre les élus et les jeunes administrés
  • Favoriser de manière ludique l’apprentissage des règles de la démocratie : ce système fonctionne de façon analogue à celui d'une élection, puisque le coup finalement joué sera celui non pas du joueur le plus fort, de celui qui possède le plus d'autorité ou du meilleur élève de la classe, mais celui véritablement proposé par le plus grand nombre d'élèves.

Calendrier de l’action

  • Novembre à décembre 2018 : Début des interventions dans les écoles avec apprentissage des bases du jeu d’échecs pour les élèves des classes participant à l’action
  • Janvier 2019 : Lancement des Parties Majoritaires disputées entre les élèves et le Maire d’Agen en présence d’une équipe d’Europe Echecs, d’élus et de la presse
  • 4 Juin 2019 : tournoi pour les classes des 3 écoles participant à l’action
  • Fin juin 2019 : fin des Parties Majoritaires et remise des diplômes.

En vidéo

Échec et mat M. le Maire !

Publié le 25/01/2019