Discours M. Koffi Edmond TAIGUAIN

Retrouvez le discours prononcé le 27 mai 2019 au Conseil Municipal par M. le Maire de Djébonoua (Côte d'Ivoire)

Lors de cette séance du Conseil Municpal, la coopération décentralisée avec la commune de Djébonoua, située en Côte d'Ivoire, a pris forme par l'adoption d'une convention relative au volet « accès à l'eau potable ». 15 000 € permettront de fournir 15 pompes à eau pour Djébonoua. 

Discours

Monsieur le Maire Jean DIONIS,
Mesdames et Messieurs les adjoints au Maire
Mesdames et messieurs les élus
Agenaises, Agenais

Au mois de septembre 2018 nous avons eu l’immense honneur de recevoir une forte délégation d’Agen conduite par la Maire Jean DIONIS en personne et qui a suscité un immense espoir au sein du peuple SAH de DJEBONOUA.

Nous sommes à notre tour à AGEN à l’invitation de Monsieur le Maire pour sceller les liens d’amitié et de coopération. 

Je voudrais Monsieur le Maire à ce stade de mes propos, vous remercier vous et votre Conseil municipal pour l’opportunité que vous nous offrez de porter la voix du peuple SAH de DJEBONOUA à partir de cette somptueuse salle des Illustres.

Je voudrais également vous remerci Monsieur le Maire, tout votre Conseil Municipal, le personnel de la mairie et autres structures d’accueil qui ont rendu ce séjour très instructif et très agréable. A aucun moment nous n’avons eu l’impression d’être sorti de la Côte d’Ivoire tellement le séjour est agréable.

Je voudrais vous transmettre, Monsieur le Maire, Chers élus, et peuple agenais, les cordiales salutations du peuple SAH de Djébonoua avec à sa tête son Chef Canton ainsi que les salutations et les remerciements du Conseil municipal de Djebonoua. Je voudrais vous transmettre les salutations des enfants de Djebonoua qui fondent un immense espoir en cette coopération pour l’avenir et qui communiquent déjà avec les enfants d’Agen à travers le projet CLAS du centre social de Montanou.

La délégation que je conduis est composée en plus de moi-même, du 1er Adjoint au Maire Docteur KOUAME Kouassi Gustave, pharmacien, par ailleurs chargé au sein de notre municipalité des questions de finances, de santé et des affaires sociales. Il y a également Monsieur Roland KOUADIO, 2ème adjoint au maire, directeur général de la filiale Côte d’Ivoire d’un grand groupe international, par ailleurs chargé au sein de la municipalité des questions de jeunesse, des projets de jumelage et partenariats.

Je voudrais également vous transmettre les salutations de toutes les femmes de Djébonoua qui devaient être représentées par la Présidente de la commission des affaires sociales et culturelles malheureusement empêchée en dernière minute et qui n’a pu finalement faire partie de cette délégation.

Je voudrais exprimer toute ma reconnaissance et mes remerciements au Maire Jean DIONIS, à son Conseil Municipal et au peuple agenais, pour toutes les marques spéciales d’amitié et de considération.

Je suis DJEBONOUA.
Je viens de la COTE D’IVOIRE, le pays d’HOUPHOUET-BOIGNY, socle historique de l’amitié franco-ivoirienne.

Je suis DJEBONOUA.
Et je suis la porte d’entrée de la grande métropole, BOUAKE, la 2ème plus grande ville de Côte d’Ivoire. 
Je suis une ville stratégique et plein d’avenir avec une population de plus de 28 000 habitants répartis dans 48 villages. Mais en réalité dépassant largement les 40 000 habitants si on tient compte de la migration permanente de nos populations dans la partie sud du pays et dans les zones forestières dans le cadre de la culture du café et du cacao.

Je suis DJEBONOUA.
Et une nuit du 19 septembre 2002, sans que je n’y comprenne grand-chose, la crise socio-politique de mon pays, m’a touché de plein fouet. J’ai été comme pris en otage entre les 2 parties belligérantes au conflit constituant ainsi la barrière entre les frères ennemis. Mon développement a pris un sérieux recul. J’étais agonisant. Tout me manquait et surtout l’eau. Et dans mon agonie j’ai trouvé un ami qui a décidé de m’aider à me relever et au-delà, m’aider à m’autonomiser et à acquérir une indépendance économique pour prendre en charge moi-même mes nombreux enfants, femmes et nombreuses personnes vulnérables.

Je suis DJEBONOUA et je manquais énormément d’eau. Mes mamans, des pauvres femmes, sont obligées de veiller, nuit et jour, de parcourir des kilomètres et des kilomètres à la recherche d’une hypothétique goutte d’eau dans cette savane asséchée. Mes mamans, à force de veiller, de rechercher l’eau, avec autant de soucis et de stress, tombent souvent malades et c’est très souvent que je suis obligé de me retrouver orphelin.

Agen, mon ami, a décidé de me redonner vie en commençant par m’aider à trouver une solution à mon problème de manque d’eau. Cette eau, source de vie. Du coup, je retrouve à nouveau l’espoir de vivre et l’espoir de ménager la santé et mes nombreuses mamans très perturbées à la recherche de cette eau qui sauve. Mes mamans pourront ainsi vivre plus longtemps parce qu’en meilleure santé. Et tout cet espoir vient de mon ami Agen, avec son ingénieur concepteur, le Maire Jean DIONIS. J’ai déjà reçu un échographe, fruit de cette amitié naissante. Je voudrais remercier Monsieur le Maire et tous ses élus qui se mobilisent pour notre cause et qui va sauver de nombreuses vies surtout les femmes et les enfants. Et la cerise déjà sur le gâteau, je suis en train de recevoir de mon ami AGEN, un tracteur don de la Chambre d’Agriculture sur l’initiative encore de Monsieur le Maire et de son conseil, ce qui va améliorer énormément, grâce au ramassage des ordures ménagères, la santé de nos populations.

Je suis DJEBONOUA et j’ai le meilleur ami du monde. Je voudrais rassurer mon ami AGEN à travers son Maire et ses Elus, qu’il peut nous faire confiance. Je suis venu à Agen et j’ai beaucoup appris. Je compte m’imprégner des méthodes de gouvernance participative de mon ami AGEN. D’ailleurs, mon credo est transparence et développement participatif. A l’instar de mon ami, je compte créer des comités villageois de développement et des conseils de quartier pour un contrôle citoyen et un développement participatif renforcé.
Sur la question de l’eau, ma fédération de comités de gestion des points d’eau dirigée par des femmes, sera en première ligne pour veiller à ce que les moyens mis à notre disposition par le contribuable agenais et autres sollicitations soient rigoureusement gérés. Je peux vous donner aussi la certitude de l’existence du contrôle citoyen avec des réseaux sociaux très actifs. Il y a également notre opposition bien que 6 élus sur les 29, sont très, très critiques et très regardants.

Enfin, je mesure tout l’effort de mon ami AGEN qui déploie toutes les stratégies, tous ses réseaux d’amitié et de relations, pour m’aider et que je ne peux en aucun cas m’autoriser à décevoir.
Merci au peuple Agenais, à travers son Maire et ses Elus et pour lesquels j’ai beaucoup de respect et d’admiration. Et nous comptons exploiter à notre profit la riche expérience de notre ami AGEN.
Merci également à nos amis de l’association d’aide le Petit Colibri pour leur soutien et pour les actions déjà en cours. J’ai bien assimilé la leçon du petit colibri et je compte faire ma part.

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour apporter toutes les félicitations du peuple SAH de Djebonoua à notre ami AGEN pour son maintien en Top 14. IL peut trouver désormais en Djebonoua un supporter passionné de plus qui va exporter et exploiter le rugby au profit des enfants de Djebonoua afin de leur inculquer la détermination, l’engagement et la réussite.

Je suis DJEBONOUA et je suis très fier d’avoir un merveilleux ami qui s’appelle AGEN et qui à travers la signature de cet accord de coopération décentralisé vient de changer ma vie. Agen vient d’essuyer mes larmes. Agen vient de m’offrir la béquille EAU qui me permet de me relever et de revivre. Et AGEN prépare la béquille nommée « marché » qui me permettra de courir plus vite et de rattraper mon retard dans le développement. Je veux pouvoir compter sur le Conseil Municipal d’Agen pour soutenir le Maire Jean DIONIS dans cette œuvre de soutien à notre commune de Djebonoua.

Pour terminer, j’invite mon ami AGEN et ses opérateurs économiques à venir prendre toute leur place au quartier Agen en cours de création à Djebonoua pour marquer notre reconnaissance et pour immortaliser notre amitié.

Vive l’amitié franco-ivoirienne, vive l’amitié entre les communes d’Agen et Djebonoua.

Je suis DJEBONOUA et je ne suis désormais plus seul.

Merci à Monsieur le Maire Jean DIONIS, à tout son Conseil Municipal et au peuple agenais.
Merci, merci, merci et encore, et encore infiniment merci.
Je vous remercie pour votre aimable attention

Koffi Edmond TAIGUAIN
Maire de Djébonoua 

Publié le 28/05/2019