Agen, 14e au palmarès des centres-villes dynamiques !

Villes de France, l’association d’élus fédérant les villes moyennes, et Mytraffic, publient le palmarès des centres-villes dynamiques en France

Cette grande étude a été réalisée via un partenariat entre Villes de France, association d’élus des villes moyennes de 10 000 à 100 000 habitants, et MyTraffic, start-up française leader européen de l’analyse du flux piéton.

La méthodologie

Par le biais des données de géolocalisation des applications mobiles, MyTraffic a comptabilisé les passages piétons dans plus de 180 zones de centres-villes des villes moyennes entre mars 2020 et janvier 2021.

Les objectifs de cette étude

On observe un retour au premier plan des villes moyennes dont l'attractivité s’appuie notamment sur le dynamisme des centres-villes.

Mais la crise sanitaire que nous subissons depuis un an, et particulièrement les périodes de confinement, a freiné cet élan.

Les municipalités se sont pleinement engagées pour maintenir ce dynamisme. Ce palmarès c’est ainsi l’occasion de mettre en avant ces engagements, cette capacité de résilience, ces bonnes pratiques.

Le palmarès

Le palmarès recense les 30 villes moyennes avec la plus forte fréquentation piétonne sur cette période.

Si tous les territoires présentent des particularismes, les villes lauréates partagent des points communs : 

  • Reconcentration des activités
  • Pacification du centre-ville
  • Rénovation du patrimoine historique
  • Management volontariste
  • Tissu de commerçants proactifs.
Classement
DYNAMIQUESPassages mensuels moyens dans le centre ville
En millions depuis mars 2020
Résistance à la crise
fréquentation moyenne depuis le
confinement par rapport à la période pré-covid
Population
municipale
Données INSEE
01VILLEFRANCHE- SUR-SAÔNE2,5083%36 288
02CHAMBÉRY2,1072%58 833
03PAU1,8269%76 275
04ARRAS1,7576%41 555
05VALENCIENNES1,7570%43 405
06COLMAR1,6775%68 703
07CHARTRES1,6575%38 426
08LENS1,6578%41 162
09VANNES1,5981%53 438
10ROANNE1,5186%34 366
11VALENCE1,5072%64 726
12MÂCON1,3980%33 810
13SAINT-QUENTIN1,3676%53 856
14AGEN1,3276%33 576
15BOURG-EN-BRESSE1,3278%41 248
16BEAUVAIS1,3175%56 605
17CREIL1,3169%35 800
18NEVERS1,3172%33 279
19ALBI1,2877%48 993
20AUXERRE1,2876%34 764
21THIONVILLE1,2876%40 477
22DRAGUIGNAN1,2178%39 106
23NIORT1,1665%59 059
24QUIMPER1,1673%63 166
25ALÈS1,1381%40 802
26BASTIA1,1370%48 044
27MONT-DE-MARSAN1,1172%29 683
28CHARLEVILLE-MÉZIÈRES1,1077%46 391
29BRIVE-LA-GAILLARDE1,0973%46 630
30ROMANS-SUR-ISÈRE1,0891%33 160

L’image des villes moyennes change

A la sortie du premier confinement, Villes de France a réalisé la 2nde édition du baromètre des territoires. L’étude est venue confirmer l’attractivité forte des villes moyennes. 1 français sur 2 souhaiterait habiter dans une ville moyenne, et en particulier chez les moins de 35 ans où cela atteint 63 %.

 Les villes moyenne sont perçues comme la « ville idéale », celle qui répond aux aspirations des français à savoir privilégier un mode de vie qui allie tranquillité et sécurité au sein d’un cadre de vie agréable.

 La crise sanitaire a été un accélérateur des tendances : le confinement a bouleversé les aspirations de nombreuses familles, de seniors, de jeunes cadres dynamiques qui souhaitent bénéficier d’une meilleure qualité de vie.

Le développement du télétravail offre également de nouvelles perspectives pour de nombreux actifs. Si cette transformation de l’activité professionnelle se normalise, plus besoin d’habiter en métropoles. L’on pourra travailler depuis son domicile ou dans un espace de co-working que de nombreuses villes moyennes développent, quitte à revenir un jour par semaine sur le lieu de travail.

Le programme national « Action Coeur de Ville », lancé en 2017 et dont bénéficie Agen s'appuie sur cette attractivité.

Même si les périodes de confinement ont eu un effet négatif majeur sur l’activité des centres-villes en entrainant un double impact pour les commerces de proximité (fermeture et bouleversement des habitudes de consommation), il faut toutefois signaler l’émergence d’un phénomène de « consommer local » que les municipalités ont soutenu.

Publié le 22/03/2021