Adoptez un Illustre !

Lancement d'une souscription pour la restauration des tableaux de la salle des Illustres de l'Hôtel de Ville.

Bernard Palissy
Joseph-Juste Scaliger
Maréchal Godefoy d'Estrades
Jacques de Romas
Comte de Cessac
Comte de Lacépède
Général Valence
Jasmin
Sylvain Dumon
Bertrand Laulanié

Soutenez le projet de restauration des tableaux de nos Illustres Agenais et participez à l’appel aux dons.

Comment participer ?

1 - PAR INTERNET :
Faites un don en ligne

2 - PAR COURRIER :
Envoyez votre don par chèque libellé à l’ordre de la « Fondation du patrimoine – tableaux de la salle des illustres à Agen » accompagné de votre bon de souscription à l’adresse suivante : 
FONDATION DU PATRIMOINE AQUITAINE
7 rue Fénelon
33 000 Bordeaux

Un reçu fiscal sera adressé au nom de l’émetteur et envoyé à l’adresse figurant sur le chèque.

La restauration des tableaux des Illustres Agenais

Cette galerie d’hommes illustres présente un intérêt historique par le choix des personnages retenus. Elle reflète les aspirations d’une époque à la recherche de figures locales héroïques et exemplaires. Commandé par le maire Jean-Baptiste Durand en 1885 à l’artiste lot-et-garonnais Antoine Calbet, l’ensemble présente aussi un intérêt esthétique et patrimonial.

C’est l’un des principaux peintres du Lot-et-Garonne de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Calbet mena de front une carrière de peintre et d’illustrateur. On peut voir ses panneaux décoratifs au plafond du théâtre d’Agen et au buffet de la gare de Lyon à Paris, le célèbre restaurant « Le train bleu ». Il décède à Paris en 1944.

Demeurées à leur emplacement d’origine, les toiles de la Salle des Illustres, frappent les visiteurs qui peuvent librement accéder à cet espace. En 2017, l’ensemble des toiles a été inscrit au titre de la protection des Monuments Historiques ce qui en fait un ensemble exceptionnel.

La ville d’Agen, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, lance un appel aux dons pour la restauration des 10 tableaux des Illustres, d’Antoine Calbet : consolidation des soulèvements de la couche picturale, traitements des châssis, nettoyage et dépoussiérage, vernis final…

Le montant prévisionnel global de cette opération est estimé à 140 000€. C'est pour mobiliser et fédérer autour de ce projet exceptionnel que la Ville d’Agen lance cette campagne de financement participatif.

Calendrier du projet 

  • Février 2019 : Lancement du marché de consultation pour la restauration des 10 tableaux
  • Avril 2019 : Choix du restaurateur agréé
  • Mai- juin : Début de la restauration (déplacement des tableaux au Musée)
  • Juillet-Août : fermeture de la salle des Illustres pour restauration sur place
  • Septembre-octobre : fin des travaux de restauration (déplacement des tableaux au musée)
  • Janvier 2020 : Inauguration des tableaux rénovés

Présentations des Illustres

Bernard Palissy (vers1510- vers1590)
Né en Agenais, Bernard Palissy est célèbre pour ses terres cuites émaillées dites « rustiques figulines » et sa technique de cuisson des glaçures. Son engagement au sein de l’Eglise réformée, qui l’oblige à se réfugier à Sedan, le mène en prison, à la Bastille, où il décède. 

Joseph-Juste Scaliger (1540-1609)
Fils de Jules César Scaliger, érudit né à Vérone (Italie), Joseph-Juste Scaliger naît à Agen. Son père avait suivi Antoine de La Rovere, futur évêque d’Agen en tant que médecin. Joseph-Juste Scaliger, philologue, chronologiste et historien, se convertit au protestantisme et enseigne à Leyde (Pays-Bas) jusqu’à sa mort. 

Maréchal Godefroy d’Estrades (1607- 1686)
L’agenais Godefroy d’Estrades embrasse la carrière militaire. Maire perpétuel de Bordeaux, vice-roi d’Amérique, il défend Dunkerque contre les Espagnols. Ambassadeur, il est nommé Maréchal de France et est un des principaux négociateurs du traité de Nimègue en 1678.

Jacques de Romas (1713-1776)
Originaire de Nérac, lieutenant assesseur civil et criminel au présidial de cette ville, de Romas est surtout connu pour ses recherches dans le domaine de la physique. Sans avoir connaissance des travaux de B. Franklin, il invente le cerf-volant électrique. Il devient membre de l’académie des Sciences de Paris. 

Comte de Cessac (1752 -1841)
Jean-Gérard Lacuée, co-fondateur de la Société Académique d’Agen, mène de front une carrière militaire et politique : Conseiller d’Etat, Gouverneur de Polytechnique, membre de l’Institut, Général de Division, grand Officier de la Légion d’Honneur, Ministre d’Etat en 1807.

Comte de Lacepède (1756-1825)
Bernard de Laville-sur-Illon s’intéresse très tôt à l’histoire naturelle. Il crée à Agen la Société Académique en 1776. Fils spirituel de Buffon, il devient professeur au Muséum et membre de l’Institut. Partisan des idées de la Révolution, Lacepède devient Président de la Législative. Sénateur en 1799, Président du Sénat en 1801, Ministre d’Etat en 1804, il est nommé premier Grand Chancelier de la Légion d’Honneur. 

Général Valence (1757-1822)
Cyrus-Marie-Alexandre de Timbrune-Valence, maréchal de camp dans l’armé du Rhin, Timbrune-Valence s’illustre à Valmy. Général en chef de l’armée des Ardennes en 1792, il reçoit la capitulation de Namur et seconde Dumouriez dans la campagne de Belgique. Il est nommé Sénateur en 1803.

Jasmin (1798-1864)
Jacques Boé s’installe sur le Gravier comme perruquier. Récitant ses poésies en langue d’Oc à sa clientèle agenaise, il est remarqué par Charles Nodier qui lui ouvre ses salons parisiens et lui apporte la gloire. Ses vers sont rassemblés en quatre volumes intitulés « Les Papillotes ». Lamartine l’appelle « l’Homère sensible et pathétique des prolétaires ». Il reçoit la Légion d’Honneur en 1845 et est admis à Toulouse à la Société des Jeux Floraux. Après sa mort, sa statue est inaugurée en 1870 par Frédéric Mistral. 

Sylvain Dumon (1797-1870)
Il devient Procureur général près de la Cour d’Agen en 1830. Député en 1831 puis Conseiller d’Etat, il devient Ministre des Travaux publics en 1843 et prend une grande part à l’organisation des chemins de fer en France. 

Bertrand Laulanié (1850-1906)
Il mène de front des études de médecine et de vétérinaire. Après avoir été chef des travaux anatomiques à l’école de Maisons-Alfort, il est chargé, en 1884, de cours à l’école de Médecine de Toulouse, avant d’être nommé directeur de l’école vétérinaire en 1888. Une santé précaire l’oblige à se retirer en Suisse où il décède. Ce portrait a été exécuté par le peintre Henri Loubat.

En partenariat avec :

  • La DRAC Nouvelle-Aquitaine
  • Le Département de Lot-et-Garonne
  • La Société des Membres de la Légion d'Honneur

Cycle de conférences

Salles des Illustres de l'Hôtel de Ville à 16h30 

Organisé par le Musée des Beaux-Arts et le Pôle Mémoire et Archives

  • Jeudi 14 mars 2019 : L’histoire de la Salle des Illustres et de ces Peintres par Bertrand SOLÈS
  • Jeudi 28 mars 2019 : Jacques De Romas par Hubert DELPONT 
  • Vendredi 12 avril 2019 : Le Comte d’Estrades par Jean-Michel DELMAS 
  • Vendredi 10 mai 2019 : Jean-Gérard Lacuée, Comte de Cessac par Marc HEIB
  • Vendredi 24 mai 2019 : Jacques Boé dit Jasmin par Jacques CLOUCHÉ
  • Jeudi 27 juin 2019 : Joseph-Juste Scaliger par Alain PARAILLOUS

Exposition « La Légion d’honneur »

Du lundi 15 au mardi 30 avril 2019 - Salle des Illustres

Cette exposition présente l’Ordre de la Légion d’honneur mais c’est également un hommage au 20 titulaires natifs du Lot-et-Garonne, dont plusieurs Illustres agenais.

C’est donc une excellente occasion de découvrir une mine d’informations pour en savoir un peu plus Agen, ou peut-être sur un de vos ancêtres...

Alors soyez curieux et venez approfondir vos connaissances sur la Légion d’honneur ! Exposition réalisée par les membres de la Section de Lot-et-Garonne de la Société des membres de la Légion d’honneur 47.

En vidéo

Adoptez un illustre !

Soutenez le projet de restauration des tableaux de nos Illustres Agenais et participez à l’appel aux dons : www.fondation-patrimoine.org/les-projets/tableaux-de-la-salle-des-illustres-a-agen

Publié le 05/02/2019