Ville d'Agen

La Mairie Les dernières actualités Flux La Mairie

Colis de Noël pour le 48ème RT

Comme chaque année, la ville d'Agen a remis des colis de Noël à destination des soldats servant à l’extérieur de nos frontières ou hors Métropole.

Lire la suite

titre

Soroptimist : 80 ans d'engagement

Ce samedi 2 décembre, le Soroptimist Club d'Agen a fêté ses 80 ans lors d'une réception à l'Hôtel de Ville.

Lire la suite

titre

Voir toutes les actualités

Inauguration du Stadium (Jean Dionis)

  • Type du document : Discours
  • Date de publication : le 18/09/2017 à 17:40
  • Lieu : Stadium Municpal

Discours prononcé le 16 septembre 2017 par Jean Dionis du Séjour, maire d'Agen, lors de l'inauguration du nouveau dojo du Stadium Municipal.

Monsieur le Député, Cher Michel,
Madame la Conseillère Régionale, Chère Sandrine,
Monsieur le Vice-Président de  la Fédération Française de Judo, Jean-Pierre TRIPET,
Mesdames et Messieurs les Présidents des clubs résidents du Stadium,

Je salue enfin notre champion olympique, Christian NOEL, qui nous fait le grand plaisir de quitter son Béarn pour être parmi nous aujourd’hui.

La rénovation du Stadium était un de nos engagements forts de ce mandat pour le développement sportif et pour le centre-ville.

C’est notre engagement N°83 et, aujourd’hui, je suis en mesure de pouvoir dire, avec notre Ministre des Sports Alain DUPEYRON, qui n’a pas ménagé sa peine sur ce dossier :

 « Parole tenue ! ».

 Voilà 18 ans que la piscine du Stadium dans laquelle des générations d’agenaises et d’agenais ont appris à nager était inoccupée.

C’était en 1999 et, à l’époque, le SUA Natation avait su convaincre l’équipe municipale conduite par le Docteur Paul CHOLLET de doter la Ville et l’Agglomération d’Agen d’un bassin de 50 m.

Aquasud est sorti de terre et le Stadium a alors perdu l’une de ses principales vocations.

Puisque nous regardons dans le rétroviseur, je ne résiste pas au plaisir de faire un peu d’histoire sur ce quartier de la ville qui abrite désormais le principal équipement sportif du centre-ville.

L’emplacement du Stadium correspond au jardin de l’ancien couvent des Visitandines fondé en 1642 et dissout au moment de la Révolution.

Il reste peu de traces de ce couvent puisque l’ensemble fut morcelé et vendu.

Des baraquements vétustes furent ensuite installés pour accueillir, notamment, des prisonniers de guerre en transit.

Pour l’essentiel, cet emplacement restera une friche de cœur de ville jusqu’à ce que la Municipalité de Monsieur PAIN, le 10  octobre 1958, vote une délibération décidant la construction d’un stadium couvert.

La chose ne fut pas aisée car l’investissement était déjà lourd (2 750 000 Francs) et certains Conseillers Municipaux défendaient plutôt la création d’un réseau d’égouts ou la réfection des trottoirs.

Ah les trottoirs !

Mais le projet avait de fervents défenseurs dont les noms évoquent désormais des lieux bien connus des Agenais (Rabal, Luxembourg, Pomarède…).

Notre archiviste a retrouvé les échanges de cette séance du Conseil Municipal et je ne résiste pas à partager cette phrase de M. RABAL : « la construction d’un Stadium dans une ville ne peut que conserver la santé physique et morale de la jeunesse qu’il soustrait à la fréquentation des cafés et des bars ».

Mai 68 n’est pas loin et l’émergence d’une jeunesse « yéyé » qui bouscule les codes inquiète sans doute les édiles agenais.

Mais un projet de cette envergure prend du temps et le Stadium ne sera inauguré qu’en octobre 1965.

Projet bien financé puisque l’Etat mais également le Conseil Départemental, les temps changent, y ont contribué à 50 % environ.

Pour boucler le tour de table financier, la Municipalité de Pierre POMAREDE lancera un emprunt local de 1 100 000 francs rémunéré, tenez-vous bien, à 5,06%.

Les temps changent.

Si les murs du Stadium le pouvaient, ils nous raconteraient tellement de choses et nous feraient sourire avec de nombreuses anecdotes croustillantes.

Le Stadium, en définitive, c’était un peu le Centre de Congrès de la deuxième moitié du 20ème siècle qui accueillait toutes les manifestations importantes de la Ville.

Des compétitions sportives de haut niveau national et parfois international.

Des spectacles de variété avec des artistes comme Adamo, Mireille MATHIEU, ou Joe DASSIN.

Et puis aussi des meetings politiques avec des ténors nationaux.

Je me souviens notamment d’avoir accompagné mon père lorsque François MITTERRAND est venu au Stadium.

Bref, le Stadium incarne l’histoire récente de notre ville et il était temps de lui donner un nouveau souffle en retrouvant sa vocation initiale : le sport.

Revenons au présent.

Trouver 2 750 000 francs dans les années 60 était compliqué, trouver 2 700 000€ en 2017 ne l’est pas moins.

Mes premiers mots de remerciements iront donc naturellement à l’Etat et aux collectivités qui nous ont permis, nous aussi, de boucler un tour de table financier qui a considérablement réduit la facture finale payée par les agenais : 1,3 millions d’€ sur 2,7 millions d’€.

Il y a beaucoup de travail derrière ce résultat et je veux saluer à la fois les cadres de la Ville d’Agen qui ont monté les dossiers mais aussi celles et ceux qui ont soutenu ce projet au plus haut niveau.

Je pense notamment à l’ANDES ou à la Fédération Française de Judo et à son Président, Jean-Luc ROUGE, qui a mis tout son poids dans la balance, et ce n’est pas rien, pour que les arbitrages rendus nous soient favorables.

Grâce à ce travail collectif, l’Etat, à travers le fonds de soutien à l’investissement public local et le Centre National pour le développement du sport, finance un peu moins de 800 000 € sur 2,7 millions d’€.

Le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine, dont je salue ma collègue, 300 000 €, et l’Agglomération d’Agen, 315 000 €. Seul absent dans ce tour de table, le Conseil Départemental.

Je le regrette d’autant plus que le Stadium accueillera un dojo départemental de judo qui nous permettra d’accueillir des compétitions de niveau régional.

J’en profite d’ailleurs pour saluer le Comité Départemental de Judo dont chacun connaît le dynamisme et son Président, Georges AUTEFAGE, qui ont été plus que des partenaires dans ce dossier.

Je veux également remercier tous les clubs qui vont investir cette aile rénovée du Stadium car ils ont pleinement participé, dans un état d’esprit constructif et responsable, à la conception de ce projet pour qu’il réponde à toutes les disciplines et à tous les usages et qu’il respecte l’enveloppe financière que nous nous sommes fixés.

Bien sûr, il y a toujours un décalage entre le monde idéal et le monde réel mais, au final, je crois que vous pourrez pratiquer vos sports favoris dans de bonnes conditions.

Un mot également pour l’architecte et les entreprises qui sont intervenues sur le chantier.

Je connais les contraintes d’un chantier de cette envergure sur un bâtiment de 50 ans en cœur de ville et je tiens à vous féliciter.

Cher Stéphane BRASSIE, vous avez su donner une touche du 21ème siècle à notre Stadium sans renier l’architecture caractéristique des années 60.

C’est un beau défi que vous avez relevé et nous sommes vraiment satisfaits du résultat.   

Je tiens bien entendu à remercier les riverains qui ont subi avec patience et bienveillance les perturbations liées à des travaux de cette importance.

Croyez bien que Bernard LUSSET, notre adjoint aux Finances et assureur de la rue du Jeu de Paume n’a pas manqué de nous relayer votre mécontentement et parfois même votre exaspération.

Le Stadium étant maintenant rénové, vous êtes repartis pour 50 ans de tranquillité.

La visite que nous allons effectuer sera bien plus explicite que mes paroles pour vous montrer l’ampleur des travaux d’aménagement que nous avons engagés pour rénover cette aile du bâtiment.

Vous en jugerez par vous-même mais je suis convaincu qu’avec ces travaux d’aménagement, la Ville d’Agen dispose désormais d’une réponse adaptée pour les pratiquants de sports de combat qui connaissent en France et à Agen une exceptionnelle période de croissance.

Je suis heureux que nous ayons trouvé ensemble des solutions pour que pas moins de dix clubs et plus de 1 260 sportifs cohabitent au Stadium.

Il retrouve ainsi, après avoir fonctionné pendant 18 ans sur une seule jambe, l’usage de ses deux jambes.

Notre Stadium retrouve aujourd’hui, après ce lifting réussi, une deuxième jeunesse et va pleinement remplir sa vocation initiale qu’avaient impulsée nos prédécesseurs à la Mairie d’Agen de poumon sportif du centre-ville.

Je pense à  nos écoliers, à nos collégiens et à nos lycéens, qui trouveront, ici, une offre variée et des équipements de qualité pour pratiquer le sport à proximité immédiate de leurs établissements scolaires.

A l’heure où de nombreux indicateurs mettent en évidence la perte de vitesse des centres-villes, cette municipalité est fière d’être engagée pour la reconquête du sien.

L’attractivité du centre-ville d’Agen, sur son bassin de vie, ne se résume pas seulement à son offre commerciale.

C’est un patchwork de services qu’il faut proposer pour garantir cette attractivité. Le commerce bien sûr mais aussi l’éducation, la santé et le sport.

La politique que nous avons adoptée depuis 2008, à travers les opérations Agen Cœur Battant 1 et 2, nous ont permis de faire monter en gamme notre cœur de ville et le choix qu’a fait une enseigne comme H&M de s’implanter boulevard CARNOT est un vrai signal positif qui valide les orientations stratégiques que nous avons prises.

Nous aurons, j’en suis sûr, d’autres bonnes nouvelles dans ce domaine.

Nous aurons aussi, vous le verrez dans les prochaines semaines, de bonnes nouvelles sur l’habitat en centre-ville.

Les promoteurs privés reviennent à Agen et, là encore, c’est un bon signal.

La rénovation du Stadium s’inscrit pleinement dans cette démarche globale et ambitieuse pour notre centre-ville.

Le Stadium marche à nouveau sur ses deux jambes.

Le Stadium a de belles et longues années à vivre devant lui.

Vive le Stadium,

Vive Agen,

Je vous remercie.

Poster un commentaire



  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • YouTubeYouTube
  • FlickrFlickr
  • NetvibesNetvibes
  • Flux RSSFlux RSS
  • E-mailNewsletters

Services &
démarches en ligne

Je suis :

Vidéos

Teaser SUA vs CAB : « Fierté d'exister ! »Teaser SUA vs CAB : « Fierté d'exister ! »

Plus de vidéos

Photos

  • Noël 2017 le 06/12/2017
    Noël 2017
  • Noël 2017 le 06/12/2017
    Noël 2017
  • Noël 2017 le 06/12/2017
    Noël 2017
  • Noël 2017 le 06/12/2017
    Noël 2017

Plus de photos