Ville d'Agen

Actualités Les dernières actualités Flux Actualités

Un nouveau local pour l’Aviron Agenais

Ce 23 septembre, les nouvelles installations du club de l'Aviron Agenais ont été inaugurées.

Lire la suite

titre

Diane Maissonnier, hommage à la championne !

Photos & discours : réception de la rameuse de l'Aviron Agenais à l'Hôtel de Ville...

Lire la suite

titre

Voir toutes les actualités

Le Petit Bleu a 100 ans : bon anniversaire !

La mairieFlux RSS : La mairie

Photos et discours : le 11 septembre, la Ville d'Agen a fêté l'anniversaire du Petit Bleu...

A l'occasion de ce centenaire, M. le Maire à reçu salle des Illustres de l'Hôtel de ville, Bernard Maffre, Président du Petit Bleu, Vice-Président du Groupe La Dépêche du Midi, mais aussi le duo comique « Les Chevaliers du Fiel » qui, dans la soirée, ont offert un spectacle gratuit place de mairie.


Problème de visualisation du diaporama ?

Discours de Jean Dionis du Séjour, maire d’Agen :

Madame et Monsieur les Parlementaires,
Monsieur le Conseiller Régional,
Madame la Conseillère Générale,
Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie,
Mesdames et Messieurs les Maires de l’Agglomération d’Agen,
Monsieur le Président Directeur Général du Petit Bleu, Cher Bernard,
Monsieur le Directeur Général adjoint du groupe La Dépêche,
Mesdames et Messieurs,

1914 – 2014, 100 ans aujourd’hui que le Petit Bleu, selon les périodes, d’Agen, de l’Agenais ou même du Lot-et-Garonne rythme notre quotidien.
Je laisse aux historiens rappeler comment, sur décision du Préfet de Lot-et-Garonne, il a vu le jour pour permettre aux Agenais de suivre l’évolution des combats pendant la Grande Guerre.

Les cent ans que nous avons partagés méritent bien l’hommage que la Ville d’Agen a voulu rendre aujourd’hui au Petit Bleu.

Le livre anniversaire que vous avez édité pour l’occasion nous rappelle nos joies et nos peines, notre histoire commune et, pour reprendre les mots de Jean-Michel BAYLET, Président du Groupe La Dépêche, la « relation quasi charnelle unissant les lecteurs agenais à leur Petit Bleu ».

Cent ans de Grandes Unes du Petit Bleu, c’est 100 ans d’histoire agenaise et, chacun d’entre nous, en feuilletant cet ouvrage, aura le sentiment que c’est un peu son histoire.
 
Cette relation intense, elle est d’abord le fruit du travail des Femmes et des Hommes qui chaque jour depuis 100 ans ont fait le Petit Bleu.

C’est la raison pour laquelle je veux d’abord aujourd’hui rendre hommage aux femmes et aux hommes du Petit Bleu.

Je pense aujourd’hui à celles et ceux qui, à quelques mètres d’ici, rue Voltaire, ont fabriqué jusqu’en 1983 notre Petit Bleu dans notre cœur de ville avant de rejoindre l’Avenue de Colmar.

Je pense à Paul ARJO, je pense aux femmes et aux hommes de l’Imprimerie Moderne.

Je pense aussi à la communauté des journalistes du Petit Bleu, témoins privilégiés et professionnels passionnés qui, jour après jour, ont informé les Agenais sur les grands évènements et sur les petites choses qui font la richesse de notre quotidien.

J’en reconnais certains dans la salle. Au nom de la Ville d’Agen, je veux leur rendre hommage.

Je pense aussi aujourd’hui à cette page qui se tourne en 1982 lorsque le Groupe La Dépêche entre au capital de notre Petit Bleu.

Je veux dire à Jean-Michel BAYLET, à travers vous Jean-Nicolas et à travers vous Bernard, que le Groupe La Dépêche, symbole du capitalisme familial à la française, a su faire évoluer notre Petit Bleu sans jamais remettre en cause son identité.

L’impression de notre Petit Bleu se fait désormais à Toulouse, certains contenus rédactionnels sont mutualisés mais le Petit Bleu est encore et toujours fier d’être agenais.

Merci au Groupe La Dépêche et à ses dirigeants d’avoir pris en compte l’ADN agenais du Petit Bleu, de lui avoir permis d’évoluer sans jamais remettre en cause les fondamentaux. En terre de rugby, et nous avons ça en commun avec nos voisins toulousains, on ne badine pas avec les fondamentaux.

A ce titre, votre décision, en 2012 je crois, de rebaptiser Le Petit Bleu d’Agen au lieu du Petit Bleu du Lot-et-Garonne, a une portée symbolique qui n’a pas échappé à l’abonné fidèle que je suis.

Enfin, je me réjouis des nouvelles relations que nous avons créées, le Groupe La Dépêche du Midi et l’Agglomération d’Agen, pour l’exploitation de notre nouveau Centre de Congrès.

Vous avez un savoir-faire reconnu dans l’évènementiel, nous avons une ambition pour Agen en termes de tourisme d’Affaires.

Le partenariat gagnant/gagnant que nous avons mis en place montre encore une fois votre implication sur le bassin de vie agenais.

Depuis quelques années déjà, la presse écrite traverse une période de turbulence. Fort heureusement, malgré son grand âge, Le Petit Bleu est encore en pleine forme car il a su s’adapter, se moderniser, trouver sa place dans le Groupe La Dépêche du Midi.

Et demain, quel avenir et quels enjeux pour notre Petit Bleu ? La révolution numérique qui bouleverse tous les repères et tous les codes de la presse écrite ! Muni d’un Smartphone, ou d’une tablette, chacun désormais accède librement et gratuitement à l’information qu’il recherche.

Par le biais des réseaux sociaux, l’information lui arrive, même sans qu’il le veuille.

Cette formidable accélération de l’information est telle que la Une du journal du matin appartient déjà au passé pour un grand nombre d’entre nous.

Les grands groupes de la presse écrite, avec plus ou moins de réussite, ont pris ce virage numérique.

La Dépêche du Midi a su le faire et a joué la carte de la diversification en se positionnant sur des secteurs d’activités en croissance.

Mais Le Petit Bleu est d’abord un support écrit, est-ce à dire que ses jours sont comptés ?

Je ne le crois pas mais j’y mets deux conditions.

La première c’est la proximité. La raison d’être du Petit Bleu, c’est la proximité, le quotidien des Agenais : l’information qui n’est pas couverte par les médias nationaux, régionaux ni même par internet.

Il suffit de regarder outre-Atlantique la formidable vitalité des journaux locaux, alors que plusieurs grands titres nationaux ont disparu, pour s’en convaincre.

Le Petit bleu c’est la photo des minimes du SUA ou du gala de danse au Théâtre.

Le Petit bleu c’est l’inauguration du Boul’ piéton ou celle de la place de quartier de Montanou.

C’est tout ça notre Petit Bleu.

Lequel d’entre nous n’a pas acheté Le Petit Bleu un jour pour y trouver une photo ou un article qui le concerne ?

Cette information, dérisoire pour certains, est précieuse car on ne la trouve nulle part ailleurs. Si le lecteur agenais ne la trouve plus dans son Petit Bleu, il le délaissera.

Le 23 novembre prochain, les Agenais éliront leurs nouveaux conseils de quartier. Je compte sur vous pour relayer auprès des Agenais cette élection.

Nous avons la volonté de confirmer en 2014 les bons chiffres de participation de 2008. J’espère que Le Petit Bleu sera en première ligne à nos côtés.

La vie des quartiers village d’Agen, c’est sa raison d’être.

La seconde condition découle directement de l’émergence d’un bassin de vie, d’une communauté humaine matérialisée par l’Agglomération d’Agen : 29 communes, 94 000 habitants, 43 % du PIB de Lot-et-Garonne, 41 % de la population active du département.

Le Petit Bleu d’Agen, au cours des prochaines années, doit être à la fois Le Petit Bleu d’Agen Même et Le Petit Bleu du Grand Agen.

La zone de diffusion et le lectorat du Petit Bleu doivent épouser les contours de l’Agglomération Agenaise.

Celles et ceux de Bajamont, d’Astaffort, de Laplume ou de Saint Sixte, doivent trouver dans votre journal, tout ce que les Agenais d’Agen Même trouvent depuis 100 ans.

C’est dans cet esprit que l’exposition des 30 Unes qui est dévoilée dans cette salle des Illustres a vocation à devenir une exposition itinérante dans chacune des 29 communes de l’Agglomération d’Agen.

Si ces deux conditions sont remplies, je crois fermement que notre Petit Bleu a encore de belles années devant lui.

L’ensemble des manifestations que vous avez organisées autour de ce Centenaire va encore renforcer les liens charnels entre les Agenais et Le Petit Bleu.

Les Chevaliers du Fiel, les Foulées du Petit Bleu, le match du Centenaire, grâce à vous, Agen est en Bleu et Blanc cette semaine !

Cette fois-ci, ce n’est pas pour fêter nos rugbymen du SUA mais pour célébrer le Centenaire de celui que Michel SERRES appelle dans votre numéro spécial 100 ans, « le totem d’Agen ».

Je ne voudrais pas terminer sans saluer les Vignerons de Buzet, autre figure de proue de notre territoire et de notre identité et les remercier de s’être associés à ce centenaire en créant une cuvée spéciale Cent ans du Petit Bleu.

Vive le Petit Bleu et vive Agen.

Publié le 15/09/2014 à 15:58:14

Poster un commentaire



  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • YouTubeYouTube
  • FlickrFlickr
  • NetvibesNetvibes
  • Flux RSSFlux RSS
  • E-mailNewsletters

Services &
démarches en ligne

Je suis :

Vidéos

Un nouveau pôle sports de combatUn nouveau pôle sports de combat

Plus de vidéos

Photos

  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017

Plus de photos