Ville d'Agen

Actualités Les dernières actualités Flux Actualités

Un nouveau local pour l’Aviron Agenais

Ce 23 septembre, les nouvelles installations du club de l'Aviron Agenais ont été inaugurées.

Lire la suite

titre

Diane Maissonnier, hommage à la championne !

Photos & discours : réception de la rameuse de l'Aviron Agenais à l'Hôtel de Ville...

Lire la suite

titre

Voir toutes les actualités

Éclairons mieux : stop au gaspillage !

Vie quotidienneFlux RSS : Vie quotidienne

L'Agglomération d'Agen expérimente un nouveau système d'éclairage intelligent : la phase 2 « variation » débute, répondez au questionnaire...

Phase 2 : variation de la puissance de l'éclairage

Participez au questionnaire N°2

 

Rappel du contexte de l'expérimentation

Labellisée « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » par le Ministère de l’Environnement, l’Agglomération d’Agen s’est engagée à réduire ses besoins en énergie et à proposer un programme global pour un nouveau modèle de développement plus sobre et plus économe.

Compétente en matière d’éclairage public, elle gère les travaux d’investissements et les prestations d’entretien sur l’ensemble des 31 communes membres. Ce parc compte environ 20 000 points lumineux. Vieillissant, il génère une facture de consommation énergétique annuelle de 1300 000 € en constante augmentation, et demande de nombreuses interventions de dépannage pour assurer un niveau de service correct.

La facture moyenne d’éclairage public par habitant au niveau national est de 9,3 € TTC/an (source ADEME). A l’Agglomération la facture s’élève à 14 € TTC/an. La marge de progression est donc considérable !

Voir l'infographie

L’Agglomération d’Agen souhaite lancer une grande campagne de rénovation de ces installations.

La première étape consiste à tester à petite échelle l’ensemble des solutions offertes par les nouvelles technologies sur différents types d’espaces publics dont  es besoins en éclairage ne sont pas les mêmes : 

  • Voies à circulation pendulaire : axe routier important avec circulation intensive sur des plages horaires déterminées 
  • Lotissement : usage restreint aux riverains 
  • Parc ou jardin : usage piéton, présence ponctuelle
  • Place : circulation mixte piétons/ autos 
  • Centre bourg : communes de moins de 2000 hab. 
  • Rue pavillonnaire traversant : secteur résidentiel, circulation piétonne et automobile

L’objectif sera alors de réaliser, d’une part des mesures physiques concrètes (relevés photométriques et énergétiques, comptages routiers), et d’autre part de connaitre le ressenti des usagers et des riverains de ces secteurs (sensation de sécurité, confort visuel, esthétique…).

En fonction des sites, ces expérimentations se dérouleront de novembre 2016 à février 2017.

À la fin de cette expérimentation, l’ensemble des données collectées seront analysées et permettront de déterminer quelle solution est la plus adaptée à chaque typologie d’espaces publics.

Sites retenus sur Agen et tests effectués

Rue Poton de Xaintrailles 

10 luminaires concernés, tester les possibilités d'adaptation des nouvelles technologies au réseau électriques vétuste et améliorer le service rendu. 

  1. Remplacement des lanternes par des LED
  2. Variation de la puissance de l'éclairage à 10% de la puissance maximale de 21h à 6h et remise à 80% de la puissance durant 30s si détection d'un usager (un détecteur par mât)
  3. Coupure de l'éclairage à partir de 23h jusqu'à 5h

Jardin Jayan :

18 points lumineux recensés.

  1. Remplacement des lanternes par des LED 
  2. Variation de la puissance de l'éclairage à 10% de la puissance maximale de 20h à 6h et remise à 60% de la puissance durant 20s sur les mâts détectant une présence.
  3. Coupure de l'éclairage à partir de 22h jusqu'à 6h

Place Esquirol : 

10 luminaires vétustes et énergivores représentant au total 40 globes lumineux. Sites pécifique comprenant une caméra de vidéo-surveillance et accueillant des événements.

  1. Remplacement des lanternes par des LED 
  2. Variation de la puissance de l'éclairage à 10% de la puissance maximale de 23h à 5h, remise à 100% de la puissance sur les 4 mâts de la place durant 30s si détection d'un usager (un détecteur par mât). Détection par point lumineux pour les autres mâts de la place + étude d'un lien avec le Centre de Supervision Urbain pour une mise à 100% à la demande.
  3. Pas de coupure nocturne

Autre communes de l'Agglomération d'Agen concernées par test :

  • Estillac (RD656)
  • Le Passage d'Agen (rue André Malraux)
  • Boé (rue du Chevalier de Vivens)
  • Cuq (centre du bourg)

Pour plus d'informations sur ces communes, rendez-vous sur le site de l'Agglomération  :

www.agglo-agen.net

Un programme soutenu

Un appel à projets pour mobiliser 500 « Territoires à Energies Positive pour la Croissance Verte » (TEPCV) a été lancé par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie afin de donner une impulsion forte (1.5 milliards d’aides sur 3 ans) pour encourager les actions concrètes permettant de contribuer efficacement à la baisse de la consommation d’énergie, à la production d’énergie renouvelable et à la mobilisation citoyenne pour la transition énergétique.

L’Agglomération d’Agen y a répondu et a obtenu ce label et par conséquent un fond de financement de 500 000€ a été accordé.

Cette somme permettra à l’Agglomération de financer en partie les opérations de modernisation et d’optimisation de l’éclairage public entre 2017 et 2019.

L’ADEME est l’opérateur de l’État pour accompagner la transition écologique et énergétique.

C’est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous tutelle conjointe du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer et du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

L’ADEME subventionne également l’Agglomération d’Agen pour débuter cette politique de reconversion LED du parc actuel.

Dans le domaine de l’éclairage public, les enjeux sont à la fois économiques, environnementaux et sociaux :

  • Sécurité des personnes et des biens
  • Maîtrise de la consommation d’énergie
  • Diminution des nuisances lumineuses (pollution du ciel nocturne)
  • Collecte et recyclage du matériel usagé.

En France, l’énergie consommée par l’éclairage public représente :

  • 41 % des consommations d’électricité des collectivités territoriales
  • 16 % de leurs consommations toutes énergies confondues ;
  • 37 % de leur facture d’électricité.

Même si la consommation moyenne pour une commune a diminué de 6 % par rapport à 2005, la dépense associée est restée stable du fait d’une forte augmentation du coût de l’électricité.

Le potentiel de réduction des consommations est énorme :

  • Plus de la moitié du parc est obsolète et surconsommatrice d’énergie : boules diffusantes, lampes à vapeur de mercure...
  • Près de 40 % des luminaires en service ont plus de vingt ans.

Pour une collectivité locale, l’investissement initial nécessaire à la rénovation de son parc d’éclairage public peut sembler important, mais il faut désormais raisonner en coût global et tenir compte :

  • De la performance des lampes, des luminaires et des systèmes qui les gèrent, ainsi que leur dégradation dans le temps ;
  • Des coûts d’exploitation, de maintenance et de recyclage pour toujours garantir un service de qualité.

Éclairons mieux

Contacts & informations complémentaires

Publié le 13/01/2017 à 16:33:41

Poster un commentaire



  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • YouTubeYouTube
  • FlickrFlickr
  • NetvibesNetvibes
  • Flux RSSFlux RSS
  • E-mailNewsletters

Services &
démarches en ligne

Je suis :

Vidéos

Un nouveau pôle sports de combatUn nouveau pôle sports de combat

Plus de vidéos

Photos

  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017

Plus de photos