Ville d'Agen

Armandie 2012

Le stade Armandie, et plus généralement le parc des sports dans son ensemble, est l’un des éléments emblématiques du patrimoine sportif de la Ville d’Agen.

Plan d'ensemble (cliquez)Connu de tous les Agenais, adeptes ou non d’une activité physique, le  rayonnement de ce stade s’étend également bien au-delà du territoire de la commune et de l’agglomération. Ainsi, ce site sportif, qui a connu une évolution constante depuis sa création en 1921, représente par ailleurs un des seuls espaces verts majeurs de la Ville et  mérite donc qu’on lui porte une attention toute particulière.

Ce projet répond à plusieurs engagements de mandat :

  • N° 23 : La circulation à vélo facilitée
  • N° 31 : Un schéma d’agglomération des espaces verts publics
  • N° 59 : Des aires de jeu
  • N° 86 : Un complexe d'Armandie amélioré
  • N° 87 : Mise à niveau des équipements sportifs

Ce projet est construit autour de 2 grands axes :

  1. L’amélioration et la valorisation des équipements sportifs du parc des sports dans son ensemble :
    Il s’agit dans ce cadre de répondre aux attentes majeures des clubs ou aux  besoins directement en lien avec leurs niveaux de pratiques.
  2. L’aménagement paysagers et de loisirs pour tous :
    Le deuxième axe fort du programme « Armandie 2012 » est de favoriser un partage de cet espace verdoyant entre les utilisateurs traditionnels et les familles, promeneurs ou sportifs occasionnels.
Le projet « Armandie 2012 », adopté lors du Conseil Municipal du 5 juillet 2010, s’échelonnera sur plusieurs années et concernera donc aussi bien les équipements et infrastructures sportives que l’aménagement paysager du site.

État des lieux des travaux d'aménagement :

Partie est (inauguration le 12/12/2102 - finalisation janvier 2013) :


Partie est
  • Aménagement de voies piétonnières et cyclables traversantes assurant la liaison entre le projet de piste cyclable qui longera le LEP Lomet et traversera le site universitaire et la Rocade. Cet aménagement a nécessité l’acquisition d’une bande de terre à l’entreprise ABE et aux copropriétés « les jardins de la palme » et « L'Eolienne » ;
  • aménagement de voiries en béton traversant le secteur d’Armandie : 3 portions existantes et 1 portion créée par une percée depuis la plaine de jeu de Pistre vers l’avenue J. Bru
  • parcours sportif (1,4 km) jalonné par 6 agrès sportifs, d’une table de tennis de table, d’une aire de jeux pour enfants de moins de 10 ans ;
    Aire de jeu
  • mise en place de mobiliers urbains et de détente : bancs, tables de pique-nique et point d’eau potable ;
  • plaine Pistre : réalisation de 3 terrains d’entraînement pour l’école de Rugby avec arrosage intégré, pose d’une clôture.
  • aménagement paysager divers (plantation) ;
  • pose d’une clôture sécurisant l’ensemble de la plaine Pistre
  • goudronnage du pourtour du terrain d’honneur de football.
  • amélioration de l’éclairage du terrain d’honneur et mise aux normes des installations électriques
  • rénovation des toilettes hommes

Montant des travaux de la partie Est (hors terrain synthétique) : 693 000 €

Partie ouest :

  • Acquisition de la peupleraie (10 000 m²) pour le futur aménagement de la partie ouest (321 000 €) ;
  • engazonnement de l'ancienne peupleraie et mise en place d'une clôture (47 000 €).

Dans l'enceinte du stade Armandie :


A venir :


En 2013-2014 :
Le Conseil de quartier, en codécision avec la Ville a pour projet de réaliser une piste cyclable à double sens reliant celle de Boé à celle située Avenue Michel Serres.

Des études sont actuellement en cours. La ville d’Agen souhaiterait notamment évaluer avec l’ENAP les possibilités de matérialisation de cette continuité cyclable à travers le parc de l’établissement.


Partie ouest :
Partie ouest

  • Piste cyclable et piétonnière ;
  • aménagement de la zone de détente ;
  • centre de Formation Rugby Charles Calbet : Agen Habitat, plus à même que la Ville de mener un projet de rénovation sur des logements, a été chargé de mener un diagnostic architectural et technique suivi d’une étude de programmation du centre de formation rugbystique. Ce bâtiment, qui n’a jamais fait l’objet de travaux de maintenance importants, est aujourd’hui vétuste et pose de nombreux problèmes de sécurité.

Rappel des participations financières par opération :

Restructuration du stade Armandie :

Extension Bodega, extension tribune Ferrasse, création de loges panoramiques :

  • Participation du conseil régional : 118.000 €

Construction du terrain synthétique :

  • Participation du CNDS : 136.000 €
  • Participation du Conseil régional : 88.000 €
  • Participation de la CAA : 150.000 €
  • Participation de la FFR : 100.000 €
  • Participation de la FFF : 30.000 €

Aménagements paysagers et de loisirs :

Tranche est :

  • Participation du Conseil régional : 60.000 €
  • Participation de la CAA : 150 000 €
  • Participation du Conseil de Quartier n°11 : 220.000 €

Historique du Parc municipal des sports

Le parc municipal des sports inclut principalement les infrastructures du stade Armandie, du stade Robert Rabal ainsi que le stade de football. Chacune de ces entités a connu au fil du temps, et avec le soutien de la Ville, des changements en grande partie liées aux évolutions des pratiques et des normes sportives.
Armandie, vue aérienne

Le stade Armandie :
Le mythique stade de Rugby Agenais est né de la ténacité du Président Montiès, lequel après de nombreuses démarches obtint la location du terrain de Genevois. Grâce à des subventions de la Ville, de l’Etat, mais également grâce à une souscription lancée auprès des Agenais, il fit édifier une première tribune de 65 mètres de long pouvant abriter 1 500 personnes. A l’occasion de la rencontre entre le SUA et le Bordeaux étudiants-club le 9 octobre 1921, ce stade fut donc baptisé du nom du fondateur du Rugby à Agen Alfred Armandie.

En 1965, toujours avec le soutien de la municipalité ainsi que de la Fédération Française de Rugby, « les petites tribunes » existantes furent démolies et remplacées par la tribune « Marathon » d’une capacité de 2 500 places qui améliora grandement le confort et la capacité du Stade Armandie. L’évolution du stade se poursuivit en 1972, année au cours de laquelle des tribunes modernes vinrent se substituer à la tribune « Marathon » dont l’état de vétusté était peu en rapport avec le rang occupé par le SUA. L’inauguration en 1988 du centre de formation rugbystique marqua une nouvelle étape dans l’amélioration continue de cet équipement qui fut suivie, le 27 octobre 1990, par l’inauguration, lors du match All-Blacks / Barbarians Français, de l’actuelle tribune Basquet.

Enfin, en 2007, la construction de la tribune Lacroix porta la capacité d’accueil du stade Armandie à 9 800 places assises.

Le stade d’Athlétisme Robert Rabal :
La création d’un véritable parc municipal des sports fût évoquée pour la première fois lors d’une délibération du Conseil Municipal du 26 juin 1964. A cette date, la Ville décida de consacrer 10 millions de francs à l’aménagement global de cet espace.

Faisant suite à cet engagement, la piste d’athlétisme est inaugurée au printemps 1973. En juillet 1974, les 6 couloirs de cette piste furent recouverts de tartan faisant de cet équipement baptisé Robert RABAL, nom du premier adjoint de la Ville décédé en fonction en 1982, l’un des plus beaux stades du Sud-Ouest. Deux remises en état de la piste furent nécessaires en 1978 et en 1984 avant la construction de la nouvelle piste inaugurée en avril 2009.

Le Fronton de Pelote Basque :
Le premier fronton de pelote basque vit le jour au sein du Stade Armandie et fut inauguré le 3 Mai 1953. Détruit par une forte tempête, cet équipement sera reconstruit en pierre de taille en 1963 puis démoli vingt en plus tard pour laisser la place à un parking. En remplacement, le fronton biface implanté au stade Rabal est inauguré en 1983.

Le stade de football de la rue de Lille :
En 1959, dès la création de la section football du SUA et compte tenu d’une cohabitation initiale parfois difficile avec les Rugbymen, les footballeurs disposèrent d’un équipement spécifique : le stade Genevois. Dans le cadre des aménagements du parc des sports décidé par la Ville en 1964, le stade de football est équipé de projecteurs pour permettre les matchs en nocturne. Suite à cette même décision, le stade Genevois est intégré au parc des sports et est rebaptisé « stade d’honneur du Parc municipal des sports ».

En 2000, la municipalité décide :
  • D’acquérir une parcelle supplémentaire et d’y implanter un terrain de football aux normes (terrain Bricard) ;
  • de construire de nouveaux locaux à proximité du terrain d’honneur pour reloger le club du SUA Football et lui permettre d’accueillir les licenciés dans de meilleurs conditions (foyer, salles de réunion, bureaux…) ;
En 2006, la construction de nouveaux vestiaires situés à l’arrière des bâtiments existants a permis de doter le club de locaux homologués pour accueillir :
  • Un grand nombre d’équipes simultanément ;
  • les matchs de CFA 2. 

Poster un commentaire



  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • YouTubeYouTube
  • FlickrFlickr
  • NetvibesNetvibes
  • Flux RSSFlux RSS
  • E-mailNewsletters

Services &
démarches en ligne

Je suis :

Vidéos

Elles & SportsElles & Sports

Plus de vidéos

Photos

  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017
  • FPA2017 le 17/10/2017
    FPA2017

Plus de photos